OU LA METEO S' ECOUTE

Publié le par gilles MALATRAY

ECOUTONS LE TEMPS QU'IL FAIT

Un orage au loin
gronde sourd,
puis troue l'espace,
sans prévenir,
en explosions craquantes,
rebondissantes jusqu'à l'horizon,
oppressant,
inquiétant,
temps noir pesant,
la pluie tambourine,
le vent hurle
siffle et gémit,
tempête,
ouragan,
écoute cataclysmique,
l'oreille s'inquiète.

CLIQUEZ ECOUTEZ, le grand vent qui mugit



La planète s'affole,
en éléments incontrolés,
semant la mort,
trombes d'eau,
vents destructeurs,
tout s'échauffe,
se réchauffe,
installant le désordre,
les sons résonnent  en temps violents,
trompettes apocalyptiques,
ou désordres passagers,
la météo se fait entendre,
souvent exagéremment.
Politique sucidaire ?

CLIQUEZ ECOUTEZ, une tempête politique ?




CLIQUEZ ECOUTEZ, un spot de radio canadien, sale temps...

Heureusement,
de douces brises subsistent,
météorologiquement correctes,
et de calmes matins,
et de tangibles  tièdeurs,
mesurées,
apaisées,
où s'ébrouent les oiseaux,
juste avant la tempête.


CLIQUEZ REGARDEZ ECOUTEZ, la tempête de Andrew Drawneek


CLIQUEZ ECOUTEZ, une tempête solaire, magnétosphérique.






CLIQUEZ ECOUTEZ, le grand vent



L'oreille s'inquiète,
de ces vacarmes à répétitions,
de ces tumultes itératifs
de ces éléments
régulièrement furieux,
secouant l'Homme
en équilibre instable,
dans son Vaisseau-Terre
balloté à tous vents,
ruisselant de tempêtes,
innondé de chaleur,
à la pérénité vacillante,
plus éphémère
que l'Homme même ne le pensait.







CLIQUEZ REGARDEZ ECOUTEZ, ressentez la pesante canicule















Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article