OU L'ON ECOUTE NICOLAS FRIZE, mémoire sonore, service public, valeurs sociales et créations sonores

Publié le par gilles MALATRAY

DU SON COMME DU BON PAIN


C'est aux Musiques de la boulangère
que Nicolas Frize
infatigable traqueur de sons
infatigable traçeur de sons,

fabricant d'univers à ouïr
défenseur de valeurs sociales
des prisons aux services publics
de la mémoire des usines
à l'éducation à l'écoute,
pétrit des sons à partager
avec amour et sans modération.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Suite sonore 1er mouvement


voiture-1.gif


CLIQUEZ ECOUTEZ, Suite sonore 2e mouvement


Paroles 1
"J’ai été atti
ré très jeune par la musique et cette passion ne m’a plus quitté. J’ai commencé le piano à cinq ans. Mon rapport à la musique était intense, chaotique et très peu scolaire. C’était une sorte d’évidence. Le monde sonore était un lieu de repli pour moi. Je me suis réfugié là-dedans pour ne pas trop habiter le monde. Et c’est bien plus tard que j’ai souhaité réhabiter le monde et faire de ce rapport à la musique un outil militant".
In La friche .org



CLIQUEZ ECOUTEZ, Suite sonore 3e mouvement



voiture-1.gif


CLIQUEZ ECOUTEZ, L'ombre du zèbre n'a pas de rayure 1, Radiophonic


Paroles 2
Est-ce que la captation du présent, des signes, des faits, des objets, des idées…, la constitution de
traces, leur conservation, documentation, organisation, valorisation, numérisation, consultation, est
le seul acte de mémoire, de visibilité et de fixation historique !? Nous sommes aujourd’hui devant
un grand enjeu social d’une construction différée ou médiatisée de notre culture générale ! Cette
machinerie actuelle de l’objectivation et de l’objectification, cette passion narcissique pour l’auto
anthropologie contemporaine mise en boîtes, ne passe t-elle pas à côté d’une dynamique de mémoire,
immatérielle celle-là, et dont la responsabilité en incomberait aux oeuvres, aux luttes, aux expériences
et aux grandes actions collectives ? Serions-nous à ce point emportés dans le temps présent fuyant,
la digestion fulgurante et superficielle des vécus, serions-nous à ce point inopérants en matière
de créations et de pratiques collectives, sociales, urbaines, esthétiques, idéologiques…, pour ne
plus confier qu’aux archivistes et aux éditeurs nos capacités de construire de la permanence, de la
rémanence et de la transmission historique ?
In Colloque à l'Université Paris X
Mémoire des lieux - Lieux de Mémoires
Samedi 23 mai 2005


CLIQUEZ ECOUTEZ, L'ombre du zèbre n'a pas de rayure 2 Radiophonic
 



voiture-1.gif


CLIQUEZ ECOUTEZ, L'ombre du zèbre n'a pas de rayure, Domaine public 3 Radiophonic


Paroles 3
L’enfermement génère structurellement des réflexes de négation de « l’extérieur » (lieu du malheur, de l’existence des autres à jamais inaccessibles, lieu de visibilité de l’exclusion, lieu du manque, lieu du jugement…), qui s’accompagne d’un repli sur soi, d’une recherche de totalité et de suffisance à l’intérieur, d’une quête d’autarcie positive. Cette situation fait que les détenus longuement condamnés ont du mal à répondre à une proposition d’arrachement, susceptible de rappeler l’existence de l’extérieur, comme l’est celle d’une œuvre d’un artiste, proposant l’interprétation de sa partition : ici, il y aura donc violence.
In Passant n°28 - L'homme carcéral [mars - avr. 2000]


CLIQUEZ ECOUTEZ, Maintenant, La Poste, radio Grenouille 1


voiture-1.gif



CLIQUEZ ECOUTEZ, Maintenant, La Poste, radio Grenouille 2



Paroles 4
Aujourd’hui, devant nous, s’est ouvert un monde charnel et mental, enfin subjectif et honnête. Un monde dans lequel nous nous projetons au lieu de nous y regarder, dans lequel nous inventons au lieu de nous y reproduire, dans lequel nous créons au lieu de seulement procréer, dans lequel nous devenons responsables. Notre conscience nous sert à sortir, à respirer, à concevoir, à prêter l’oreille et à tendre l’ouïe, à nous adresser aux œuvres au lieu de croire qu’elles s’adressent à nous. Quel bonheur nous entoure !
In Passant n°40-41 - Un peu d'air frais  [mai 2002 - septembre 2002]



CLIQUEZ ECOUTEZ, Maintenant, La Poste, radio Grenouille 3



voiture-1.gif



CLIQUEZ ECOUTEZ, Colloque Académie de versailles, Nicolas Frize














Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article