OU LE SON EST EN CAPITALE, airs de Paname, titis, promenades urbaines...

Publié le par gilles MALATRAY

PARIS A L'OREILLE




ertbatero3.jpg

CLIQUEZ ECOUTEZ, Airs de Paris de Rainer Lericolais


Paris vaut bien une écoute.
Une  ville reste
abordée par l'oreille,
une mine sonore
parfois exubérante,
agressive aux tympans,
mais furieusement intime
de quartiers en venelles,
de squares en boulevards,
architectures sonores,
architectures du sonore,

au plaisir des sons,
la diversité en devient émouvante.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Barbes définition


ertbatero3.jpg


CLIQUEZ ECOUTEZ, Carte postale sonore parisienne par Murphy


Une capitale se conglomère,
au fil des ans
au fil des siècles
des millénaires,
d'images stratifiées,
d'écrits accumulés
de paroles rapportés,

de bâtiments agglomérés,
de passages grandiloquents,
de ruelles secrètes,
de bruissements d'histoire.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Paris libéré !


ertbatero3.jpg



CLIQUEZ ECOUTEZ, Chanson de Mai 68 à Paris, par Dominique Grange


Les nom des rues résonnent,
chargés d'images,
vraies ou imaginaires,
tel un grand livre de conte
à ciel ouvert,
dans la tête du promeneur erratique,
rôdeur urbain invétéré,
chasseur de rêves capitales...


CLIQUEZ ECOUTEZ, Paris GPRU


ertbatero3.jpg


CLIQUEZ ECOUTEZ, Paris plage, Par Onde libre


Paris sera t-il toujours Paris ?
et Paname Paname ?
ses titis ses faubourgs
ses gouilleurs disparus,
ses grandes et petites histoires
ses attractions-répulsions
son centralisme éclaté,
son Pigale attrape-touristes,
son charme désuet
qui cache de la misère
et où se terrent ceux,
en instance de partir
rejettés par la ville
policée centripète;
ses banlieues mises à l'index
ses flôts de voitures trop impétueuses,
ses métros engorgés d'odeurs,
la Seine, d'un théâtre à la Prévert,
mis en inventaire,
les flaneurs sifflotant,
les brides de chansons
accrochées à la ville
en lambeaux de mémoire.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Paroles de Paris


ertbatero3.jpg



CLIQUEZ ECOUTEZ, Un gamin d'Paris


Une ville à l'oreille
est belle à écouter,
elle conte ses détresses
et danse ses allégresses,
elle se narre intemporelle
et pourtant bien présente.
Protégeons son écoute
ses ilôts de presque calme,
ses richesses acoustiques,
les cloches de Paris,
l'accordéon du coin de rue,
pour que Paris et bien d'autres,
demeurent des livres d'histoire
à écouter sans modération.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Rue Tolbiac par Bertrand Gauguet


ertbatero3.jpg



CLIQUEZ ECOUTEZ, Quartier latin mai 68







Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne Kawala 29/10/2007 13:51

ceci n'est pas un commentaire, mais bien davantage un mail, je n'arrive pas à trouver quoique ce soit qui puisse faire office de dans votre caverne d'ali blablog... bon, la question me tulupinant est la suivante, entre autre : gilles malatray est il oui, ou non, un hétéronyme derrière lequel vous vous cacheriez ? lyon n'est pas si grand....