OU LES BEAUX SONS SONT BEAUX, sons qui touchent, qui émeuvent, qui bouleversent, qui et qui...

Publié le par gilles MALATRAY

MAIS POURQUOI J'AIME AUTANT LES SONS ?
MÊME EN 2008 ?




Est-ce parce qu'il m'émeuvent
des histoires contées ?
Est-ce parce qu'ils sont,
intrinsèquement beaux (certains) ?
Est-ce pour les deux à la fois ,
Est-ce pour d'autres raisons
que j'ignore encore ?
Que j'ignorerais toujours ?
Pas de réponses...
Ou trop de réponses.
Donc par édonisme jouïssif,
j'écoute...
pour le plaisir.
Plaisir parfois obscur,
à la limite du malsain.
Troublé par la violence
des mots et des bruits
des sons à fleur de sang,
suggestifs s'il en fût,
par le malheur latent,
par la prégnance sociale,
par l'art-miroir décapant,
et Dieu sait encore
par quelque magie captée.


brume-copie-1.jpg


Aujourd'hui,
une suite de sons, (10)
d'histoires,
d'émotions,
sans commentaire,
parce que j'ai envie,
de partager;
sans thème,
sans liens,
sans autre relation,
de cause à effet,
ou d'effet à cause,
simplement pour débuter l'année,
en coups de coeur proposés,
en coups d'oreilles remuées...



MES 10 BEAUX SONS BEAUX


CLIQUER ECOUTEZ, Le grand amour de Marguerite (Arte Radio)


CLIQUER ECOUTEZ, Air de Paris, Rainer Lericollais


CLIQUER ECOUTEZ, L'effraie de Yann Paranthoën


CLIQUER ECOUTEZ, Hommage à Luc Ferrari, France Culture, lien UbuWeb


CLIQUER ECOUTEZ, Le noeud couland, par Louis-Ferdinand Céline


CLIQUER ECOUTEZ, Night birds de Namtchylak-Sainkho (UbuWeb)


CLIQUER ECOUTEZ, Puisqu'il le dit ? de Véronique Hubert


CLIQUER ECOUTEZ, Jouer avec le feu, de Chantal Dumas


CLIQUER ECOUTEZ, Je suis un être, d'Emmanuel Ferrand


CLIQUER ECOUTEZ, Sous X (France Inter)














Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article