OU L'ECOUTE TENTE DE PRENDRE RACINE, migration, émigration, déracinement et nostalgie, loin de chez soi...

Publié le par gilles MALATRAY

LES DERACINES


Loin de chez soi,
les souvenirs du mieux
et parfois du pire
les coutumes ont la vie dure...
Réapprendre à vivre
autrement
à se faire comprendre
à se glisser discret
dans une autre peau
couche de social
mue délicate
et non sans douleur
L'aventure n'est pas sans risque.


CLIQUEZ REGARDEZ ECOUTEZ, J'ai 10 ans (ailleurs) de Nicolas Clauss



valises.jpg


CLIQUEZ ECOUTEZ, Les étrangers qui ont des pieds (La Voix Off Polemix)


Gommer ses différences
tout en restant soi-même
un cruel dilemne
pour l'expatrié balloté.
Entre deux cultures,
entre la joie de découvrir
et la peur de blesser,
l'angoisse d'oublier
jusqu'à ses propres racines,
et le désir d'apprendre
d'autres paysages
d'autres visages,
d'autres sons...


CLIQUEZ ECOUTEZ, Téléphoner chez soi (Arte Radio)


oeufs.jpg



CLIQUEZ ECOUTEZ, L'odeur de mon pays


Combien d'exils
ont marqué de leur poids,
les esprits et les corps ?
Combien d'apatrides,
d'hommes rejetés
de victimes hébétées
ont séjourné hagards,
loin de leur familles
de leurs maisons,
de leurs ancrages profonds.



CLIQUEZ ECOUTEZ, Le rejet


partir.jpg


La mondialisation galope,
on se transporte de plus en plus vite
d'Asie en Afrique,
d'Europe en Inde;
Et pourtant,
si l'on gratte la surface vernie
de ce nomadisme effréné,
l'homme a besoin d'accroches,
de racines profondes,
d'un coin de Terre aimée
où il se sente encore
en état de repos,
de retour sur soi-même
en fin de déserrance.


CLIQUEZ ECOUTEZ, A la campagne (Arte radio)



partir2.jpg



CLIQUEZ ECOUTEZ, Douce plage


Après de longues routes,
des crises nostalgiques

d'hôtels en hôtels,
de Pays en Pays,
d'un continent à l'autre,
après avoir écouté
des langages multiples,
le lieu de son enfance
revient obstinément,
comme un oasis personnel,
un jardin secret à soi.


CLIQUEZ ECOUTEZ, expatrié (Arte Radio)



r--fugi--s.jpg








Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article