OU LE MICRO FAIT DANS LE MICRO

Publié le par gilles MALATRAY

DES P'TITS SONS, DES P'TITS SONS,
ENCORE DES P'TITS SONS





De l'infinimment grand
à l'infiniment petit,
l'écoute peut se perdre.





CLIQUEZ ECOUTEZ, clôture, pluie, vent, de Cédric Peyronnet























CLIQUEZ ECOUTEZ, autre clôture et autre vent




Exploration curieuse,
la molécule sonore,
sous la loupe d'un microphone,
les particules crissent
modulant à l'infini,
un étrange monde et bruissant.



CLIQUEZ ECOUTEZ, les micros sons du quotidien, ou l'oreille intime.




















Rentrez dans la matière,
fuyer l'assourdissant,
rêver du microcosme
plongez l'oreille au coeur de l'écoute.





CLIQUEZ ECOUTEZ, les grincements d'un bus





























CLIQUEZ ECOUTEZ, images d'Auschwitz sous le vent





Ca schuinte,
ça tintinabule,
ça cliquette,
ça gémit,
ça chuchotte,
ça bruitaille
ça sonnaille
ça crisse
ça bruisse
ça masse délicatement
le coeur du tympan.





CLIQUEZ ECOUTEZ, les confessions sonores d'un barbecue



















les électrons sonores s'entrechoquent,
en  parasites d'espaces,
brindilles de feux,
fontes de glaces,
pétillements  liquide,
ou grincements de bois.


















Tendre l'oreille,
vers une source infime,
s'est s'inventer un monde,
où l'infiniment petit,
révèle ses trésors
fragiles et cachés,
dans les tempêtes sonores
qui déferlent parfois.





CLIQUEZ ECOUTEZ, le chant des parasites






























Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article