OU LE SON EST EN DEUIL, Thomas Braichet est mort, nombre de mots et sons sont orphelins.

Publié le par gilles MALATRAY

THOMAS BRAICHET,
MORT D'UN JEUNE POETE
La posie sonore est en deuil


Déjà, Henri Chopin,
ça a creusé un sacré vide !
Mais un vide quand même bien rempli,
un capital espace-temps vécu,
de la poésie pleins les sons !

Mais Thomas Braichet !
Il restait tant de place,
tant de mots en partance,
tant de sons en...
tant d'image,
tant...
Le vide se fait encore plus vide,
à la fois définitif et,
comme un sentiment d'inachevé,
de work in progress droit dans le mur,
ou alors
une impression de finitude prématurée,
de vide encore a combler,
et aussi,
comme une flagrence, 
rémanence sonore...




Mais Sonoris n'est pas,
Dieu merci,
spécialiste des épitaphes.
Alors écoutons plutôt Thomas.



CLIQUEZ ECOUTEZ, Doum, (Synesthésies)

CLIQUEZ ECOUTEZ, Poème du bègue (CIP Marseilles)

CLIQUEZ ECOUTEZ, Bat'art, une play-list de sons chez Myspace

CLIQUEZ ECOUTEZ, Chansonnette pas nette (Tapin Boxon)

CLIQUEZ ECOUTEZ, Un son  (FLAC)

CLIQUEZ ECOUTEZ, Epilogue (Tapin Boxon)

CLIQUEZ ECOUTEZ, Résiste (Tapin Boxon)

CLIQUEZ ECOUTEZ, Ma Marseillaise (Tapin Boxon)

CLIQUEZ Lisez, Work in progress sans titre (FLAC)




Blogpost souvenir Thomas Braichet










Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article