OU LES BONS CONTES FONT LES BONS AMIS, Contes du Canada, des voix, des accents, des histoires...

Publié le par gilles MALATRAY

SI LE CANADA M'ETAIT CONTE
Pour se rafraichir l'oreille



































CLIQUEZ ECOUTEZ, Apprendre à frissonner






Il était une nouvelle fois,
il était un froid,
un de ces froid,
tellement froid que la cheminée,
là vers où s'écoutent les contes,
en devient foyer de l'imaginaire,
Agora convivial du conte.





CLIQUEZ ECOUTEZ, Cric crac croc, Phiphi la branche

























CLIQUEZ ECOUTEZ, Dans les sombres forêts...





Il y a dans cette oralité partagée,
des accents comme le froid,
à couper au couteau,
des expressions du cru,
mais tellement savoureuses,
des menteries bien acceptées,
comme il se doit,
le conteur grand mystificateur,
ayant fait prendre l'ascendant
du merveilleux sur le réel.



























CLIQUEZ ECOUTEZ, La veille de Noêl au soir




Bien sûr me direz-vous,
c'est de l'histoire ancienne,
celle d'avant la télé,
celle des réunions campagnardes,
celle de nos grands-parents...




CLIQUEZ ECOUTEZ, Dans un grande ville...






























Maintenant le conte,
il n'est plus, ou presque plus en famille,
ni dans les veillées frileuses,
les conteurs sont sur scène,
professionnels de l'oralité partagée,
colporteurs d'imaginaires,
grillots de temps modernes,
le spectacle nous en conte.





CLIQUEZ ECOUTEZ, Y faisait un beau temps sec...























De festivals en festivals,
de scènes ouvertes en théâtres de rue,
le conte y trouver son compte,
ni théâtre ni lecture,
mais tout simplement du conte,
art vivant  reconnu,
la parole se professionalise
sur le patrimoine vivace
de mémoires ancestrale,





CLIQUEZ ECOUTEZ, Avez vous déjà eu cinq ans ?
























CLIQUEZ ECOUTEZ, Phiphi handicapé





Mais le conte n'est pas
que souvenirs lointains,
un brin viellots et désuets ,
parfumé d'amères nostalgies.
Le conte est aussi bien vivant.
Il sait aussi sans complexe,
parler des villes,
des pollutions d'aujourd'hui,
des nouveaux métiers,
de l'agriculture biologique
du présent  quelque sorte,
les morales d'aujourd'hui,
souvent soujacentes aux creux des contes
n'étant pas si éloignée tant s'en faut,
de celles colportées  jadis





CLIQUEZ ECOUTEZ, Vieux conte, Edmond rostand









































Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article