OU LE SON SE DISTORD ET SE DEFORME, distorsion, parasitage, déformation, salissure et autres maltraitements esthétiques.

Publié le par gilles MALATRAY

UN BEAU SON PEUT IL (ENCORE) 
ETRE SALI ?
UN SON SALE PEUT IL (ENCORE)
ETRE BEAU ?
UN SON SALE EXISTE-IL (ENCORE) ?









Après les sanglots longs des violons
les mélopées charmeuses
de la flute pastorale
les trilles cristallines
des divas virtuoses,
après tant de sons amadoués
combien propres sur eux
lissés à l'occidentale ouïe,
les sons peuvent ils se salir ?



CLIQUEZ ECOUTEZ, Rainstorm








Bien sûr que la fée électricité
bonne ou mauvaise?
y a mis son grain de sel
y a mis son grain de son,
à déchiré les accords des guitares
jusqu'alors très rangées,
a metastasé des pédales d'enfer,
aux distorsions furieuses
aux feulements rauques
passés au filtres métalliques,
et grattés à contre-poil.



CLIQUEZ ECOUTEZ, Nanofamas







CLIQUEZ ECOUTEZ, Skritih
(Attention au volume, Industial noisecore !)




Bien sûr que le bon génie, électronique
à coup de filtres résistants,
de circuits disjonctés,
de synthèses furieuses,
de conglomérats sauvages,
d'une savante alchimie
cachée dans des entrailles transistorisées,
à remis en cause
la notion du son beau
dans une diaphane impureté.



CLIQUEZ ECOUTEZ, Merseburger







CLIQUEZ ECOUTEZ, Microsound of Madrid


Bien sûr que le son hurle
vocifère se distord
grésille à l'envie,
s'enroulent de larsen,
déflore sans retenue,
de pures images sonores,
évoque les abimes
d'un magma sonore
qui éraille le lisse,
trouble l'onde pure,
et secoue les oreilles,
d'un XXe stridulant.



CLIQUEZ ECOUTEZ, Karma (prudence au casque !)







CLIQUEZ ECOUTEZ, Orchestre de granulations



Mais l'oreille de bonne pâte (sonore ?)
Finalement accepte,
en tout cas pour certaines,
les déflagrations sono-telluriques,
les tremblement d'air tympanesques,
les assimile petit à petit
dans le paysage ambiant de l'écoute
et attend peut-être sans l'avouer,
des sons intranquilles,
qu'ils se salissent de nouveaux
histoire de ne pas s'encroûter.



CLIQUEZ ECOUTEZ Le rire est debout, d'Henri Chopin










Publié dans sonoriscausa

Commenter cet article