OU LE SON FAIT MEMOIRE. l'archivage aux sons qui craquent.

Publié le par gilles MALATRAY

Du sonore en mémoire vers la mémoire des sons

Il fut un temps où,
seule la pierre taillée,
le papyrus,
le parchemin,
le papier,
faisaient traces.




La voix s'effaçait,
et les paroles,
sitôt dites,
sitôt mortes,
les paroles s'envolérent
pendant longtemps,
même retranscrites,
gravées
à même la roche,
couchées sur le papier,
elles ne véhiculaient pas leur essence sonore,
trop éphémères.
le grain,
le timbre,
l'accent,
l'intonation,
la chaleur de l'expression
rien de conservable
au fil du temps.

Jusqu'à ce que,
des pièges à sons furent inventés.






Des disques souples
aux bandes magnétiques,
des rouleaux de cire
au numérique,
pour les oreilles d'aujourd'hui,
les sons d' hier se sont
aujourd'hui inscrits.







Et les radios,
bavardes,
de chroniques en ragots,
d'interviews en promotions,
d'histoires et de chansons,
ont mis leurs sons en boîte,
pour ne pas que l'oreille d'aujourd'hui
ignore les sons d'hier.


CLIQUEZ pour une séquence de réclames publicitaires à Quebec (real audio) .


Et puis un reportage sur la passion des horloges,
et de leur tic-tac,
drings, et dongs...
et en prime,
un bel accent canadien.

CLIQUEZ et écoutez l'horloger passionné (real audio)


Une voix au vibrato d'époque,
aux paroles tragiques,
destin de marins...

CLIQUEZ et écoutez la Paimpolaise par Botrel (mp3)


Une grosse collection de musiques et de chansons ici.
Allez à la pèche aux vieux succès,
danse,
orchestres,
opéra,
opérettes,
chansons,
Le savoir-faire, canadien,
au service des bases de données sonores.
Un régal.

CLIQUEZ http://www.collectionscanada.ca/gramophone/m2-9000-f.html


Ce qui est singulier,
c' est la couleur sonore
surannée.
Craquements,
fritures,
distorsions,
voix comme écrasée,
intonnations hors-d'âge....
Pas question ici
de rechercher le beau son,
le son pur,
le brillant réaliste,
la HI-FI reluisante.
Mais pas question,
pour autant,
de bouder son plaisir,
comme pour la vision d'une belle toile,
aux pigments défraîchis
par les années,
mais à la force intacte,
à l'émotion vivace,
vers des mémoires
ébranlées
dans ses strates
accumulées.






Une voix singulière, un discours célèbre,
la verve et l'emphase
qui ont marqué l'histoire
du discours sonore,
au lendemain de la guerre...

CLIQUEZ  "Entre ici jean Moulin" (Wav)
court extrait du discours d'André Malraux le 19 décembre 1964 pour le transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon.


Et en Bretagne,
un énorme travail de collectage,
d'archivage, de mise en ligne,
allez vous frotter les oreilles
aux sons des bombardes,
biniou et voix,
fest-noz et concerts celtiques...

CLIQUEZ Dastum, panorama des musiques bretonnes


POURQUOI ?
Des images,
ou des sons,
archivées,
par l'homme,
depuis bien des années,
des milénaires,
relatant sa culture,
ses actes
au quotidfien du passé
traces venant tenter de contredire
l'éphémérité sonore,
prolongeant son passage,
léguant
pour ceux à venir,
des messages à l'écoute,
satisfaisant le besoin
de collectionneurs avides,
d'historiens en quête de comprendre,
de reconstituer,
d'esthètes à l'oreille à jamais inassouvie.
La captation,
le collectage,
l'archivage
du sonore de tout crin
feront encore longtemps
le bohneur des écoutants.







 

Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article