OU LE SON DONNE DE LA VOIX

Publié le par gilles MALATRAY

DES TEXTES  ET DES VOIX

Quoi de plus normal,
l'homme est un être parlant,
communiquant en grande partie
par l'oralité,
par les sons maîtrisés de sa langue,
par des intonnations expressives,
des silences éloquents,
des gestes renforçants,
des langages partagés,
quoi de plus normal...

Pourquoi donc en parler?

Quoi de plus normal,
 l'écrit est,
couché sur le papier,
dépourvu de sonore,
sans énergie vibratoire,
sans décibel exprimé.
Un texte,
des signes,
des signifiants et des signifiés,
que le lecteur interprète,
en son for intérieur,
prêtant à l'écrit,
ses intonnations propres,
ses rythmes,
ses timbres,
ses sons imaginés,
induits de didascalies,
suggérés par l'auteur.


Le sens naît
de la reconstruction mentale et sonore
d'une page, in fine, silencieuse.

Cependant,
le texte cherche souvent sa voix.

CLIQUEZ ECOUTEZ, Chahut au bahut, une nouvelle mise en voix

Il ne répudie pas
le lecteur à voix haute,
le conteur,
le récitant,
l'acteur,
le déclamant,
le poête sonore,
l'aède antique
le slameur d'aujourd'hui
et tous les  prête-voix,
qui l'animent depuis bien longtemps déjà.

CLIQUEZ ECOUTEZ, la souris de Jules Renard

CLIQUEZ ECOUTEZ, Gérard Philippe dire Eluard

Le texte naît alors d'une vie également sonore,
théâtralisé,
déclamé,
le lecteur en devient auditeur,
les yeux des oreilles.



CLIQUEZ ECOUTEZ Monsieur Solo d'Olivier Cadiot

Et parfois la voix transcende le texte,
en expressions vocales incandescentes,
en extraordinaires violences,
le sens des mots transfiguré,
magnifié jusqu'à la démesure.

CLIQUEZ ECOUTEZ, le terrible Artaud pour en finir avec la colère de Dieu
A ne pas mettre entre toutes les oreilles...

Quoi de plus normal donc,
que le texte s'écrive,
que le texte se parle,
que les mots prennent voix,
que les voix prennent l'écrit,
que le sens des mots,
se renforce des sons,
que les sons puisent leur force dans les mots,
symbiose logique,
quoi de plus normal?

CLIQUEZ ECOUTEZ Michel Simon qui lit un extrait du Voyage au bout de la nuit
de
Louis-Ferdinand Céline






CLIQUEZ ECOUTEZ Le cobeau d'Edgar Allan Poe



Allez laisser traîner les oreilles sur le site Incipit









Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article