OU LE SON FAIT DE L'EFFET

Publié le par gilles MALATRAY

EFFETS DE STYLE, SONORES

Au départ,
il y a un ,
ou plusieurs sons,
bruts.



Ensuite,
une série d'effets,
les transformant à l'écoute.







Les effets du paysage ambiant,
dans lequel les sons naissent,
évoluent,
se transforment,
et meurent,
souvent éphémères,
à la manière des papillons.



Ainsi
le paysage facétieux
joue
à les multiplier,
échos d'obstacle en obstacle,
promenades spatiales,
jeux d'espaces élargis,
d'espaces marqués de sons,
devenus quantifiables,
repérables,
mesurables,
à l'oreille nue.

CLIQUEZ ECOUTEZ, Autour de Vaduz,
où Bernard Heidsieck joue avec l'écho de sa propre voix






CLIQUEZ JOUEZ  ECOUTEZ, des sons dans le Silophone
Espace résonnant s'il en fut.



Ainsi,
l'espace les grossit,
entretient leurs durées,
réverbérations magiques,
de montagnes en églises,
de grottes en tunnels...


CLIQUEZ ECOUTEZ, Un passage de La grotte, de Luc Ferrari
Patientez le temps de téléchargement de la séquence Shokwave


Ainsi, ils se déplacent d'une oreille à l'autre,
spacialisés par leurs sources en mouvement.

CLIQUEZ ECOUTEZ, l'effet Doppler
Un sonde klaxon fixe qui semble, avec la vitesse, monter vers l'aigu puis descendre vers le grave

Ainsi,
ils se mixtent à d'autres sons,
créant sans le vouloir,
de nouveaux paysages auriculaires.



Ainsi,
ils disparaissent,
à notre écoute,
aussi rapidement
qu'ils sont apparus,
cachés par d'autres,
effet de masque,
rapidement plus perçus
au détour d'une rue,
effet de coupure.



L'Homme aussi en rajoute,
amplifiant sa voix de ses mains
portées à la bouche,
en cône amplificateur-directeur,
les faisant démesurément enfler,
l'electricité aidant,
amplification forçée.
Marque sonore
de pouvoir,
sur le territoire,
et ses habitants,
les sons mesurent la puissance
de leur propriétaire,
émetteur.




Ainsi
l'electronique se joue des sons,
aussi,
multipliant les effets,
enjolivant,
détruisant,
métamorphosant,
mixant à l'extrême,
filtrant sans complexe,
des graves et des aigus,
déformateur
recréateur de timbres
inouïs...

CLIQUEZ ECOUTEZ, ,une pièce électroacoustique d'Annette Vande Gorne,
autour de la voix enfantine,

où le compositeur manie pléthore d'effets sonores

Ainsi l'Homme
à crée des pièges auditifs,
des illusions acoustiques,
où ce qui paraît monter,
où descendre,
ou tourner,
ne le fait pas forcément,
ou pas autant,
qu'il voudrait nous le faire croire,
paradoxes sonores.

CLIQUEZ ECOUTEZ, l'accélération d'un son superposé à un son stable.
Les deux semblent bouger...


CLIQUEZ ECOUTEZ, La superposition de deux sons rythmés, l'un monte et l'autre non.
Les deux semblent bouger.
Relacer plusieurs fois la lecture très vite, la séquence semble repartir plus aigue,
ce n'est qu'une illusion, tompe-l'oreille...


CLIQUEZ ECOUTEZ, les sons descendent ?
Montent ?
Tournent ?

Chute vers le haut ?

Le son ne reste jamais
longtemps,
dans sa forme initiale,
volatile qu'il est,
et maléable à souhait.







A tel point parfois
qu'il est bien difficile,
de mesurer
ce qu'il reste du son,
initial,
et ce qui est effet.








Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article