OU LA MECANIQUE DONNE DU SON

Publié le par gilles MALATRAY

AUTOMATES ET AUTRES MACHINES A MUSIQUE

Pour danser,
pour conserver,
pour retranscrire,
pour réécouter,
pour le plaisir,
par jeu,
pour embellir,
l'homme,
au delà de sa voix,
de ses propres instruments,
musicaux,
à bricolé,
fabriqué,
des machines à musique.

Oreilles nostalgiques...

CLIQUEZ ECOUTEZ, le grand Limonaire


Pianos mécaniques,





Bricoleurs de génie...

jaquemards sonnant,

CLIQUEZ ECOUTEZ, une musique carillonée




boîtes  à musiques,
carillons,
juke-box,
limonaires,
Teppaz,



orgues de Barbarie,
les mécanismes se mettent en branle,
la musique surgit,
automatisée,
à la carte,
perforée,
avant même le magnétophone,
gardien de la trace,
répétiteur de sons congelés,
bien avant le baladeur,



CLIQUEZ ECOUTEZ, un Wurlitzer à rouleaux




Animations festives,
de foires en foire,
la mécanique de l'orgue de Barbarie,
portable,
fait entendre sa voix,
conservée en carton,
perforée,
ordinateur sonore avant l'heure,
sa voix si reconaissable,
mélancolique,
railleuse,
gouilleuse,
accompagnant parfois,
celle du tourneur de manivelle,
colportant la mémoire des textes.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Voulez-vous dansez grand-mère, version orgue de Barbarie





Bar de far-west,
imaginez le cow-boy,
image d'Epinal,
et dans un coin de saloon,
ou de bar dancing,
trône le piano mécanique,
bourrées de ragtimes,
de valses tourbillonantes,
au tour de manivelle,
et au sou monayé.





CLIQUEZ ECOUTEZ, le son d'un gramophone à rouleaux de cire






Au fond d'un bar,
enfumé,
les lumières d'un jaune vif,
les crômes rutilants,
les boutons de comandes,
la mécanique visible,
et des piles de vinyles,
le Juke-box indécent,
diffuseur de danses,
de rocks endiablés,
ou de slows sensuels,
le Wurlitzer,
conservateur de chants,
diffuseur à la carte,
de sa belle prestance,
un rien tapageuse,
arogante et vendeuse,
appelle à l'écoute,
collective,
pour une petite pièce,
choisissez votre ambiance,
et votre cavalière...


CLIQUEZ ECOUTEZ, les yeux noires par une boîte à musique






Délicate,
un brin suranée,
aux sons ciselés,
discrets mais prégnants,
de petites danseuses tournent,
 inlassablement,,
sur des couvercles de nacres,
les boîtes à musique,
bijoux de micro-mécaniques,
défient le temps
de leurs notes cristalines,
un brin précieuses.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Que ma joie demeure, version boîte à musique






CLIQUEZ ECOUTEZ, une danse par un grand juke-box mécanique














Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article