OU LE SON SE RECLAME DE LA PUB, spots, réclames et autres messages commerciaux à destination des acheteurs-écouteurs potentiels

Publié le par gilles MALATRAY

COUPS DE PUB
DU SON PLEIN LES RAYONS
DU SON PLEIN LES ESGOURDES



























CLIQUEZ ECOUTEZ Le Gruau Robin hood 1




Faire sa réclame n'est pas d'aujourd'hui.
De crieurs publiques
en colporteurs itinérants,
qui , vendant ses derniers livres
ses élixirs miracles,
ses chansons sur papier...
La publicité de tous temps
à battu le pavé.




CLIQUEZ ECOUTEZ Mangez des tomates !























CLIQUEZ ECOUTEZ Le gruau Robin Hood 2





A force de  voix
de tracts distribués,
par les postes à galènes,
jusqu'aux radios numériques,
en passant inévitablement,
par le petit écran,
le commerce se réclame,
de tous les canaux.




CLIQUEZ REGARDEZ ECOUTEZ   déodorant


























CLIQUEZ ECOUTEZ  Le gruau Robin Hood 3





Vente forcée,
violant régulièrement,
Dans des  déluges sonores,
l'intimité mise à mal,
les spots tonitruants,
nous mènent l'oreille dure.
 




CLIQUEZ ECOUTEZ La naissance d'Europe 1


































CLIQUEZ ECOUTEZ Maillots de bain en lainage





Mais souvent bien tenace,
l'agression publicitaire,
malmène aussi la vue,
dans une débauche obsêne
de panneaux tapageurs,
où des corps dénudés,
bradent un érotisme frelaté,
où des néons aux clignotements furieux,
empêche la ville sur-illuminée
de voir une seule parcelle,
de ses nuits étoilées.




CLIQUEZ ECOUTEZ  Le gruau Robin Hood 4






























CLIQUEZ ECOUTEZ console de jeux




Tout s'achète
et tout se vend,
enrobé d'échos sonores,
gravés dans nos mémoires,
au fer rouge de la répétition,
musique lancinante à jamais associée,
à des collants sur de belles jambes,
à un enfant sautant sous la pluie,
heureusement le protégé d'une banque,
à des friandises à mâcher,
grands espaces et fraîcheurs de vivre.





CLIQUEZ ECOUTEZ  De l'eau et du vin

























CLIQUEZ ECOUTEZ  rengaine
 



Tout l'arsenal psychosensoriel,
redoutable machine à forcer la décision,
travaillé sans relâche,
étudié dans ses moindres détails,
exploitant sans complexe
les plus petites failles humaines,
allant chercher ses cibles
de la petite enfance
au quadra bien pensant,
toute cette  stratégie à broyer la raison,
à dépenser plus que de raison,
ne fait pas de cadeau,
sous ses airs bon enfant.


,


ET ENTENDU ?






















Publié dans sonoriscausa

Commenter cet article