OU LE SON PIPI-CACA, toillettes et excréments, fécalité oralisée, auralisée...

Publié le par gilles MALATRAY

LE SON NE VAUDRAIT-IL PAS UN PÊT ?



metro.jpg


CLIQUEZ ECOUTEZ, Une petite musique, de David Christophel


Les toilettes,
latrines,
et autres vespasiennes,
bruissent sourdement,
en tabous sonores retenus
contenus,
si possible,
en sons cachés,
trop humains,
en corporalités intimement
bruyantes et refoulées.



CLIQUEZ ECOUTEZ, Discours de chiottes, de David Christophel


metro.jpg


CLIQUEZ ECOUTEZ, Dame-pipi


metro.jpg


CLIQUEZ REGARDEZ ECOUTEZ, Rupture en toilettes, de Mireille Loup


La matière corporelle,
celle, comme des rejets,
sujets d'obsénités,
de crudité langagières
et autres analités.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Etre en paix, de David Christophel



metro.jpg



CLIQUEZ ECOUTEZ, Chasse d'eau de Yoko Ono


Le corps dans son intimité,
des toilettes,
comme lieu retranché
soulageur de pesants besoins,
entre fantasmes sexorganiques,
griffonnés sur le bêton,
et concrétude bien physique.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Grandes déçisions, de David Christophel


metro.jpg



CLIQUEZ ECOUTEZ, Je chiais la nuit


Toute une vie grouillante,
De vespasiennes en urinoirs,
sous la surveillance inflexible
de dames-pipi
concièrge urbaines,
confinées dans l'odeur-chaleur,
d'excrémentalité surparfumée.


CLIQUEZ ECOUTEZ, Les vers des mouches à merde


metro.jpg


CLIQUEZ REGARDEZ ECOUTEZ, Techno toilettes de G .Poirier





Publié dans sonoriscausa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article